UN GUIDE DE GLACES POUR VENISE

gelato-image-19

Nous avons vu des tas de glaces technicolor agitées dans des laboratoires d´acier inoxidable.

Nous avons vu de la roquette, du parmesan, de la noix de coco et des amendes, bombardés et fouettés dans des formes impossibles. Nous avons vu des sorbets artisanaux fondre sous le soleil, laissant des gouttes de mangue sur nos mains. Nous avons vu des granitas couronnés par du basile parfumé ; des semi-froids coulés dans des nuages de crème ; des cakes de riz farcis de glace tachetée expresso. Nous avons eu des congélations de cerveau et de montées de sucre ; des maux de dents et des rêves maladifs.

Il est dit que Marco Polo a introduit la glace à Venise de Chine, où les puddings congelés ont été un aliment culinaire de base depuis 3000 AC. (Le secret que les chinois ont trouvé, était celui d´ajouter du sel gemme à la glace.) Pendant les siècles suivants, les italiens ont commencé à ajouter de la laiterie à la glace parfumée, créant ainsi ce qui est aujourd´hui connu comme le gelato. La différence de composition entre une glace et un gelato est petite mais les Vénitiens insistent sur son importance – beaucoup de gelaterias ont leurs techniques accrochées au mur.

Le Gelato est fait avec du lait, au lieu de la crème, le faisant pauvre en graisse. Associé à une technique de fouettage qui introduit moins d´air au mélange, il a une densité plus élevée et, donc, les saveurs sont plus intenses. Comme nous l´avons découvert, la panoplie de saveurs c´est ce que Venise fait le mieux. « Il n´y a aucun légume qui ne puisse être converti en une glace digne de son nom, » a écrit un chef italien en 1778.

Comme vous vous attendriez d´une île qui a un nombre de touristes plus grand que d´habitants durant l´été, il y a beaucoup de mauvais magasins à glaces qui vendent des aliments sucrés bourratifs aux touristes. Alors nous avons demandé au personnel du bar de Generator Venise de nous recommander et nous avons aussi fait un peu de recherches géographiques pour trouver les meilleures gelaterias artisanales, et finalement, nous nous sommes donnés un jour pour les essayer toutes. Nous avons utilisé un combiné de bateaux Vaporetto (€7.50 pour un aller simple) et de marche à pied. Donc voilà : Le guide Parallel de glaces pour Venise. Les choses que nous ne faisons pas pour vous…


Gelateria Alaska



Lorsque vous demandez à un local ou bien vous consultez un guide de voyage sur les meilleures gelaterias à Venise, vous vous garantissez d´entendre parler de Alaska. Ayant comme propriétaire et gérant, le charismatique Carlo Pistacchi (un nom idéal pour quelqu´un qui est dans le monde des gelato), Alaska offre aux alentours de vingt saveurs y compris cannelle, gingembre (une des plus populaires) et kiwi. Une boule coûte €1.50 et nous avons choisi un medley de roquette, orange et gingembre. La texture était parfaite et les saveurs intrigantes mais, le vrai gagnant n´a pas été le gelato, mais le granita à la pêche et à la fraise – une sorte de neige fondante italienne couronnée par un brin de basile. 

Gelato Di Natura





A cinq minutes à pied de Alaska nous tombons sur une place qui n´était pas sur notre carte. Les gens à Gelato Di Natura sont spécialement orgueilleux de leur « mantecore » : les traditionnels petits lots de congélateurs avec des rames rotatrices. Fondée en 1982, ils, comme quelques-unes des autres gelaterias que nous avons rencontrées, aiment souligner le manque de graisse hydrogène dans leurs gelato. C´est une bonne manière d´effacer votre culpabilité lorsque vous consumez quelques-uns de leurs « Michi », un hybride japonais-italien qui est à la base un cake de riz farci avec du gelato. Un peu plus cher que Alaska mais avec une finition un peu plus crémeuse, cela a été une bonne trouvaille. Nous vous conseillons de savourer votre glace au marron et aux figues sur la place de San Giaccomo qui se trouve à côté.

San Stae 







Sans aucun doute, un des meilleurs en termes de texture et d´arôme, San Stae se trouve à juste quelques minutes à pied de l´arrêt de bateaux de San Stae sur le canal principal. Mario et Camillo sont les aimables propriétaires et leur saveur maison (gusta del casa) est la ricotta, miel et sésame. Ils ont aussi des magnums faits maison, que nous n´avons trouvés nulle part ailleurs. Etant donné que nous nous sentions déjà très sucrés, nous n´avons pas choisi leur saveur maison mais un simple cornet (€2.50) à la noix de coco. C´était magnifique. Avec une texture qui ressemblait à de la neige compacte et une arôme intense qui ne pouvait que provenir d´une fraîche noix de coco, cela a été un des points forts du jour.

Gelateria Ca D’Oro 



Après avoir pris un peu d´eau pour nettoyer nos palettes, nous avons traversé le canal et nous avons marché dans la direction de Gelatera Ca D´Oro, un autre pilier de la scène artisanale. Ils offrent 26 saveurs entre autres tiramisu et sésame mais nous avons choisi un petit cornet au sorbet de mangue pour €1.80. Ils disent utiliser 100% d´ingrédients frais et naturels et le goût de la mangue, qui n´était pas trop sucrée, l´a prouvé.

Boutique Del Gelato



Bien qu´il y a une enseigne suspendue au-dessus des saveurs qui dit : Pas de dégustation ! – compréhensible dû à la proximité de la Place St Marc et doit être pleine de touristes culottés qui veulent juste « goûter » un peu de tout – la propriétaire de la Boutique Del Gelato, Alessandra, a été une des plus gentille que nous avons rencontré. Ainsi que 16 saveurs, ils ont des sucettes de glaces faites maison, des cakes, et une glace spéciale de « gianduiotto » - un chocolat de la région du Piedmont au nord de l´Italie. Bien que nous ayons été tentés par la mousse de chocolat, nous avons fini par choisir un chocolat semi-froid, qui est une sorte de mousse congelée,et qui était servi dans un verre en plastique immergé dans de la crème fouettée et arrosé par du chocolat fondu. Ça avait l´air bon et le goût était encore meilleur.

La Mele Verde 



De là, nous nous sommes rendus à la Mele Verde, laquelle occupe une magnifique position sur un canal pris en sandwich entre quelques restaurants touristiques. Avec des noisettes certifiées du Piedmont et des pistaches de Sicile, les propriétaires sont très orgueilleux de la provenance de leurs ingrédients. Les bénéfices de l´approvisionnement local à part, celui-ci a été l´un de nos stops les plus gloutons.

La spécialité de la maison est la « conocrepe, laquelle contient une de leurs saveurs de glaces et une crêpe avec du Nutella. Finalement, nous avons choisi une brioche avec trois boules €7 – littéralement une glace sandwich – remplie de chocolat, pistache et vanille ; et un cornet avec deux boules de nougat et café. La brioche était un peu sèche et n´a pas vraiment apporté quelque chose de nouveau à l´expérience, mais la glace elle-même a été une des plus onctueuse que nous avons goûté. Nous étions enchantés.

Caffè Florian 



Bien que nous nous sommes concentrés sur les gelaterias artisanales et moins sur celles qui sont très connues, nous nous sommes rendus compte que nous ne pouvions pas aller à Venise sans avoir pris au moins une glace trop chère sur la Place de St Marc. Avec ses façades de fin de siècle à point de s´écrouler et ses rudes serveurs, le Caffè Florian embrasse tous les stéréotypes au complet auxquels vous vous attendriez. Ouvert en 1720, il est connu pour avoir un orchestre ou une petite bande jouant sur les places assises au dehors – un plaisir pour lequel, vous paierez le prix lorsque vous recevrez l´addition, nous avons payé €6 !

Nous avons pris la glace, la moins chère disponible, trois boules dans un joli verre pour €14.50. Nous avons choisi les saveurs les plus italiennes ; fraise, amaretto et tiramisu. Bien que l´expérience ait été merveilleuse, légèrement agitée, la glace était un peu...glacée. Comme si elle avait été recongelée.

Gelateria Il Doge





 

Nous avons, après, fait la plus longue marche jusque-là, pour arriver à la Gelateria il Doge, laquelle est située au fond de Campo Santa Margherita – une place cool où tous les Vénitiens cool se rencontrent. Même si le personnel semblait un peu assiégé par les touristes américains – « Pouvez-vous me conseiller une saveur ? Peu importe laquelle, » disait un garçon à une femme qui ne pouvait clairement pas parler anglais – ils ont été plus que content de nous offrir un fort et acidulé sorbet au chili chocolat, une des 23 saveurs de gelato et glaces qu´ils ont. Venant dans un cornet €1.50, nous avons aussi pensé qu´il valait la peine prendre un mascarpone et fragolina (fraises et crème) pour la route.

Gelateria Nico





Ensuite, nous avons marché jusqu´au plus large canal qui divise Dorsodurro de Giudecca, l´île sur laquelle vous trouverez Generator Venise. C´est ici où les bateaux de croisière mammouth entre dans Venise, et c´est dans leur ombre que nous sommes entrés dans la gloire maniaque de la Gelateria Nico.



Remplie de serveurs en uniforme blanc, marchant du magasin au tables du front du canal, il a la nature performative et agitée de la Place de St Marc mais avec des glaces d´une meilleure qualité et moins chères. Parmi 28 saveurs, nous avons choisi un simple cornet à la menthe – pour apaiser les excès du jour – pour €1.80. Ce que vous n´avez pas vu, c´est que juste après avoir pris la photo du haut nous avons accidentellement fait tomber la glace dans le canal. Voilà…



L’Isola Dei Gelati 



Nous avons traversé le canal sur notre dernier vaporetto du jour pour retourner à Generator. A part que, quelques minutes avant d´arriver nous avons passé par une gelateria qui venait d´ouvrir, L´Isola Dei Gelati. Une place modeste pas du tout prétentieuse, nous avons donc décidé d´acheter une dernière coupe de glace – une boule de kiwi pour €1.40. Avec plein de goût et rafraîchissante, c´était la meilleure façon de finir la journée. Nous avons marché jusqu´au haut de la route pour arriver à Generator et mettre un point final à nos excès du jour. Bien que lorsque nous avons réalisé que c´était la happy hour au bar, nous avons fait de la place pour quelques Aperol Spritz.

Alors voilà, vous avez maintenant toute l´information nécessaire pour faire de votre weekend à Venise aussi doux que possible. (En serrant, typiquement, vos mains) Quand sera votre jour à glaces ?

Photographie : Lili Owen Rowlands